Vivre avec une femme ou ne plus rien de ce qui vous a fait aimer cette femme le mariage en question
Vivez avec une femme vous ne verrez plus rien de ce qui vous l'a fait aimer. Mais cela tenait-il à ce que je me croyais plus précieux qu'elle, à ce que, quand je l'aimais, je m'aimais davantage ? Non, cela tenait à ce que, cessant de la voir. L'expérience aurait dû m'apprendre qu'aimer est un mauvais sort comme ceux qu'il y a dans les contes. Nous devions nous aimer tout de même pour avoir passé la nuit à nous embrasser. Nous étions résigné à la souffrance, croyant aimer en dehors de nous, notre amour c'est peut-être notre tristesse. Quand on veut se rappeler de quelle façon on a commencé d'aimer une femme, on aime déjà.



Vous pouvez présenter un commentaire

-COM1-- le 27 mai 2010 à 21 : 09
par hasna : Que nous croyions qu'un être participe à une vie inconnue où son amour nous ferait pénétrer même les femmes, qui prétendent ne juger un homme que sur son physique, voient en ce physique l'émanation d'une vie spéciale et un jeune souverain, n'a pas besoin du profil régulier qui serait peut-être indispensable à un coulissier.


Aborder un autre sujet ? Vous pouvez débuter un nouveau sujet